lundi, juin 06, 2005

Non, mais cent blog !.

GDV a du courage.
Il l'a annoncé : il se donne cent jours pour réduire significativement le chômage.
Encore des problèmes de langue. Voyons, il y a longtemps qu'il n'y a plus de chômeurs en France. Il n'y a plus que des demandeurs d'emploi. GDV est certes courageux, un rien démago mais irréaliste. Cent jours ? Cela me rappelle quelque chose, mais quoi ? Ah oui ! Napoléon. Le retour de l'Aigle. Les Cent jours. Qui se terminèrent par Waterloo. Aïe ! On attendait Grouchy et ce fut Sarko. Pardon, Blücher. Je ne dois pas être le seul à avoir remarqué cet insolent et fâcheux rapprochement. Si on peut employer ce mot pour un gouvernement où se côtoient Nicolas et Dominique ( ni-que, ni-que, comme chantait soeur Sourire, la petite religieuse à la guitare qui a fini assez mal m'a-t-on dit )
"Jeux Olympiques. Paris et Londres dans la dernière ligne droite". Pour une fois, le langage sportif est de mise. Si Paris l'emporte, ça fera des points en plus pour le camarade Delanoë. Serait-il présidentiable ? Pourquoi pas ! On a déjà vu un maire de Paris devenir premier citoyen de notre pays. Je parle, bien entendu, d'Etienne Marcel.
Je suis donc allé acheter mon poulet. Au supermarché puisque mon boucher était fermé, lundi oblige, et à pied, sous une petite pluie froide. Mon copain SDF avec lequel je bavarde presque tous les jours ne m'a pas vu. Il était occupé à téléphoner sur son portable. Ne vous méprenez pas. Il n'y a là aucune ironie de ma part. C'est son seul moyen de garder une existence sociale.
De communiquer. De chercher où crécher le soir venu. Il m'a expliqué un jour qu'il préférait se passer de manger plutôt que de se passer de son appareil. Il fait la manche pour payer ses comunications.
Je reviens à GDV - Oui, j'aime bien les sigles. DSK, SNCF, RATP, CNAVTS ( faut l'faire ! ) etc.
Je les préfère quand ils sont sonores. Dans les instances syndicales du cinéma il y a le BLIC et le BLOC. Moi, j'appartiens au SNAC, Syndicat National des Auteurs et Compositeurs. Des fois, il y a confusion. J'ai longtemps confondu la C.G.T, organisation syndicale avec la Compagnie Générale Transaltique. Qui vous mène en bateau.
Donc, GDV : il veut préserver l'emploi. Il faut lui faire confiance. Il a fait ses peuves. Il a déjà préservé le sien. Il relance le combat contre le double mandat. Tiens, comme par hasard, ça concerne aussi Sarko.
Cent jours ? On ne va pas s'ennuyer...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home