lundi, août 14, 2006

Week-end... et retour.

Week end du 15 août. Il y aura des bouchons.
Mais à Beyrouth aussi, les journées seront marquées rouge.

Visite à Romorantin chez l'amie Josée Thizeau-Passenti qui, contre vents et marées, s'obstine à tenir à bout de bras son petit centre culturel (L-Musica) dans une sous-préfecture assez décriée. Salle exiguë mais toujours pleine de spectateurs enthousiastes. Bravo Josée.
Hier, c'était Niobé et son guitariste Jacques qui officiaient. Humour, musique et textes maîtrisés, interprétation délirante... Savoureux !

Et, ce matin, Google me transmet une critique au vitriol sur mon cher Thierry la Fronde. Il n'a pas eu l'heur de plaire à une équipe rédactionnelle dont j'apprenais ainsi l'existence. On ne peut pas plaire à tout le monde. Tout y est dénoncé pêle-mêle, les sujets, le traitement, le jeu des acteurs, les cascades, les collants de Jean-Claude. Tiens, on n'a pas mentionné la musique. Sans doute était-elle trop bonne... Il suffit de siffler l'air dans la rue pour que nombre de têtes se retournent. J'avoue avoir choisi le thème de Jacques Loussier comme sonnerie de mon portable. Succès garanti dans l'autobus !

Pour parler d'une émission programmée par le Département Jeunesse de l'unique chaîne de l'époque et destinée primitivement aux 7 - 12 ans, Gallu qui signe cette critique adopte un ton vindicatif et polémique pour mettre en garde d'éventuels acheteurs de DVD. Merci, Gallu. Toute publicité est bonne pour augmenter les ventes. (Renvoi d'ascenseur : le site dont je parle s'appelle Krinein)

Il faut reconnaître que cette émission enfantine a dépassé son but et que le phénomène Thierry la Fronde a été unique dans les annales de la télévision française. Mais on ne peut nier qu'il ait eu lieu et que le feuilletonl ait passionné des adultes. On pourrait penser à cette formule de Théophile Gautier, je crois : " Tout critique qui n'a rien produit est un lâche".
Mais je prefère évoquer la dizaine d'Associations, les centaines de milliers de fans qui, quarante après la création, perpétuent le nom de mon héros... Héros ? Pourquoi pas ? On avait encore en mémoire la Résistance à l'envahisseur; Thierry,
s'appuyant sur le mythe du sauveur inattendu, transformait l'histoire en légende, ce qui est le cheminement naturel.

La fronde n'était pas une arme noble, mais l'armée romaine avait dans ses rangs des frondeurs venus des îles Baléares. Il en existait dans les troupes médiévales ( Cf. Viollet-le-Duc), et qui pourrait ignorer le victoire de David sur Goliath ? Encore une fois surgissait le mythe du petit triomphant du grand. Quand on n'a que 7 ans, on est sensible à ce genre de revanche.

Le feuilleton, tourné en noir et blanc avec des moyens dérisoires, connut néanmoins un succès qui perdure.

Ce qu'on ne pardonne que difficilement...

4 Comments:

At 01:01, Blogger Robert said...

Je me permets d'ajouter quelques lignes de commentaires sur Thierry la Fronde, que vous défendez fort bien, en connaissance de cause.
Une série de DVD est sortie fort à propos ces dernières semaines. Je pensais que le feuilleton avait vieilli et n'intéresserait guère que les anciens enfants des années 60', dont je suis. Pas du tout. J'ai vu les quatre premiers feuilletons avec des adolescents de 14 à 17 ans, habitués aux séries à gros budgets (Lost, Stargate,...). Eh bien ils en redemandent ! Ils veulent voir la série entière. Les histoires, les dialogues et les acteurs compensent les moyens de tournage limités. Le charme opère toujours.

Robert (Bruxelles)

robert@vanapeldoorn.com

 
At 11:19, Anonymous Carmelo said...

Bonjour Jean-Claude,
LA LA LA LA LALA LA LA LAAAA
LA LA LA LA LALA LA LA LAAAA...

Bien sur, c'est mieux avec la musique... mais c'est ce que je chantais avec mes copains dans la cour de récré, en partant à l'assaut, tous armés de frondes imaginaires qui nous apportaient la victoire... et quelques bleus aussi... Puis le maître sifflait la fin de la récré, et nous redevenions de simples écoliers, attendant la prochaine pause pour appliquer les plans échaffaudés pendant la leçon de calcul...
En lisant votre texte, une bouffée d'enfance s'est réveillée, et toutes les critiques du monde n'y feront rien...

 
At 10:22, Anonymous soubimuf said...

Bonjour Jean-Claude,

Il est bien évident que le feuilleton que vous avez créé a été et est encore un phénomène populaire. J'en veux pour preuve, je suis en train de boucler mon mémoire de maîtrise sur "l'influence des séries et feuilletons français sur le téléspectateur". Un des exemples d'influence de Thierry La Fronde? A partir de 1965 le prénom Thierry est l'un des plus porté en France (source notre famille.com http://www.notrefamille.com/v2/services-prenom/prenoms/THIERRY ).
C'est bien un exemple de l'influence inconsciente du succès de ce feuilleton sur son public.
Mon père ayant été dans sa jeunesse un des nombreux fan de Thierry, je me suis posé la question de savoir si sa génération avait grandit sur l'exemple de leur Héros...
La re-sortir en DVD dans une édition périodique est un nouvel argument à cela. Le phénomène de nostalgie est marche, dommage que mon buraliste ne travaille pas le dimanche a 19h, le « come back » aurait été complet…

ps: Les adaptations cinématographiques étant dans l'air du temps, à quand celle de Thierry?

 
At 04:52, Blogger 柯云 said...

2016-05-24keyun
michael kors handbags
michael kors outlet
burberry handbags
true religion jeans
michael kors handbags
michael kors handbags
coach factory outlet online
louis vuitton outlet stores
michael kors outlet online
tory burch flats
nike air force 1 shoes
jordan 3s
ed hardy outlet
tory burch sandals
louis vuitton outlet
louis vuitton bags
instyler
polo ralph lauren
toms wedges
coach factory outlet
kobe shoes
ray ban sunglasses outlet
oakley vault
marc jacobs outlet
pandora jewelry
ralph lauren
louis vuitton handbags
beats by dr dre
coach factory outlet online
juicy couture
coach outlet store online clearances
hollister clothing store
toms outlet
ray ban sunglasses
louis vuitton purses
louis vuitton outlet stores
nike outlet store
true religion jeans
nike blazers uk

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home