jeudi, juillet 13, 2006

Dreyfus

Il y a un mois, je prédisais que le capitaine Dreyfus n'entrerait pas au Panthéon. Et j'évoquais la raison qui serait donnée pour que cet honneur soit refusé à sa mémoire : Dreyfus est une victime.
Eh oui. Le faire entrer au Panthéon aurait été mettre en cause l'institution judiciaire et l'Armée. Je réagis de façon purement affective, connaissant mal les suites de cette juste réhabilitation octroyée il y a un siècle. Combien de juges ont-ils été révoqués pour incompétence, combien de militaires ont-il été dégradés pour forfaiture, combien de journalistes condamnés pour diffamation ? Et le panégyrique prononcé à l'Ecole militaire tombe à peu près en même temps qu'une condamnation d'un soi disant historien négationniste.
Ce n'est pas une victime qui serait entrée au Panthéon mais un symbole.

1 Comments:

At 21:45, Anonymous tutur said...

Non c'est une raison valable. Oui Dreyfus est bel et bien une victime. Ce sont ses accusateurs et detracteurs qu'il faut condamner, mais "etre une victime" n'a rien d'exceptionnel ou de grand qui justifie une entree au Pantheon...
Je ne pense pas que Dreyfus aurait vu un quelconque panache a etre un "martyr" c'est un concept d'origine chretienne.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home