mercredi, octobre 17, 2007

Rubrique nouvelle

Une rubrique qui apparaitra dans chaque blog, hélas ! " Touche pas à ma langue"
Abus, dérives, fautes, néologismes absurdes ou inutiles, tout y passera. Essayons, pour voir : La radio m'apprend hier que Vanessa Paradis va faire une tournée qui l'emmènera "aux quatre coins de l'hexagone..." J'en suis heureux pour elle. C'est beaucoup plus gratifiant que si cette tournée l'avait portée aux quatre coins du triangle de Roquencourt.

Entendu le même jour, sortant d'une bouche ministérielle : "Au jour d'aujourd'hui... " Cette absurdité passait dans ma jeunesse pour un provincialisme ou une grave entorse à la culture. Ce qu'on appelait, pardon à cette noble profession, du langage de concierge. Cette faute se répand partout malheureusement. J'ai déjà dit dans un blog précédent ce que j'en pensais. Mais l'entendre venant d'une personne qui fait profession de défendre la langue ( professeur, auteur, comédien) a quelque chose de choquant.

Une expression courante dans le langage journalistique : "C'est un record historique..." Que signifie au juste cet adjectif ? Que ce record entrera dans l'Histoire ? Qu'on l'enseignera à nos chères têtes blondes dès la maternelle ou à l'Université ? Que se lèveront des cohortes de négationnistes pour en nier la réalité ? Ou simplement que jamais encore on n'avait atteint ce niveau ? Mais n'est-ce pas justement le propre du record ? On l'entend a propos de tout et de rien, valeur du CAC 40, prix du baril de pétrole, nombre de chômeurs... pardon, de demandeurs d'emploi... qui sont au chômage !

Il est huit heures et demie, un autre travail m'attend. Avant de vous dire à bientôt, je rappelle à mes correspondants qu'en abrégé Monsieur s'écrit M. (M, point) et non Mr et encore moins Mr., abréviation de Mister. Un ami me rétorque hier que le correcteur d'orthographe sur son logiciel Window, lui impose Mr. Je ne savais pas que Window était membre de l'Académie française.

Je vous quitte en vous citant une autre formule curieuse entendue hier à la radio. On annonce qu'une société procède à un échange d'actions : une action nouvelle POUR deux anciennes. Un peu plus tard le message devient : une action nouvelle CONTRE deux actions anciennes.
Pour = contre ? Ce n'est plus de la grammaire ou du vocabulaire mais de la politique.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home