mercredi, juin 30, 2010

Patient

Celui qui souffre, celui qui attend sur son lit d'hôpital et qui ne comprend pas bien ce qui se passe.Le patient. Infirmières et médecins des deux sexes ( des médecines ?) sont bons, efficaces, généreux et dignes d'éloge, mais ils discutent entre eux de vous comme si vous n'étiez pas là; ou déjà plus là ?
Ce langage d'augures ne vous est certes pas destiné mais, de temps en temps, votre nom surnage ou quelqu'un se penche sur votre bobo et vous êtes bien sûr alors qu'on parlait de vous. Et les mots quelquefois font peur alors qu'ils n'appartiennent qu'à l'argot professionnel.
Issu d'un milieu médical, ayant deux années d'hôpital comme étudiant en médecine, infirmier à l'armée, je ne suis pas entièrement perdu dans ce monde hospitalier que je fréquente depuis quelque temps contre mon gré. Mais je pense à l'inquiétude, à l'angoisse des patients
qui n'ont pas ma chance et qui prennent pour un manque de compassion ce qui n'est que la nécessité de faire face rapidement à l'afflux des patients.

1 Comments:

At 00:21, Anonymous Anonyme said...

Hélas les hôpitaux sont rarement des lieux ou la joie et la bonne humeur règne!

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home