mercredi, septembre 07, 2005

Les Toutous Souilleurs.

La pensée est comme une tornade. Ellepeut dévier à la moindre occasion. J'étais parti hier soir sur mon combat-perdud'avance- contre les Toutous Souilleurs et leurs maîtres. Une dame promenait son chien sous mes fenêtres, certainement loin de sa propre rue. Et je me suis aperçu que le toutou en question était bien nourri. Sans doute trop, même, si je tiens compte du nombre de souvenirs qu'il me laissait. Je me suis alors rappelé avoir vu et photographié, il y a quelque temps, deux affiches de taille identique qui voisinaient sur un quai de métro. L'une était un appel pathétique pour venir en aide aux enfants souffrant de la faim; l'autre représentait un gros chien promu "bloulettologue" pour une marque connue d'aliments pour chiens. Ce voisinage choquant ne paraît plus. Y aurait-il eu quelques réactions?
Et cela m'amène à une proposition. Qu'on aime les animaux et qu'on en prenne soin n'a rien que de très naturel. Mais quand je vois des rayons entiers dans les supermarchés crouler sous les boîtes de conserve aux noms alléchants, Ouiscaca et autres, alors que des enfants meurent de faim ou de malnutrition aux quatre coins du monde, je me demande s'il ne serait pas possible d'imposer une taxe, même très faible, sur ces produits, taxe destinée à vaincre les famines dans le monde. Les bonnes âmes qui ont à coeur de choisir le meilleur pour leurs amis à quatre pattes ne pourraient qu'être d'accord pour sauver des millions d'enfants. Une goutte d'eau dans la mer? Pas sûr, Si j'en juge par le prix des aliments en question parfois plus chers que les aliments destinés aux humains, et par le nombre d'animaux domestiques. Taxe qui pourrait être étendue aux restaurants de luxe. Mais que deviendrait cette taxe, une fois perçue? Irait-elle bien à la noble raison qui l'aurait suscitée? Ne serait-elle pas plutôt ajoutée au budget général de l'Etat? Je me souviens d'une certaine vignette destinée aux vieux...
Oublions donc ma taxe sur les aliments pour Toutous Souilleurs. Ce serait comme imposer une taxe sur la vente d'armes aux pays étrangers, taxe destinée à financer les mouvements pour la Paix.

3 Comments:

At 17:51, Anonymous Carmelo said...

Bonjour Jean-Claude, c'est avec tristesse que je sors de la lecture de ce blog... Le monde et ceux qui le composent sont étranges. L'étrange, c'est l'autre, celui que je ne connais pas : l'étranger, celui qui n'est pas comme moi. Nous mangeons à notre faim, nos chiens mangent à leur faim. Des enfants meurent de faim. J'ai honte.

 
At 11:52, Anonymous baroche said...

ici francis bonjour tous oui des enfants meurent de faim Ne seraisse pas la faute des gouvernements qui empeche la distribution de l'aide international ne seraisse pas la faut des hommes d'etat qui prefaire placer l'argent chez leur amis banquiers pour se remplir les poches "A reflaichir"

 
At 16:35, Anonymous Anonyme said...

Malheureusement je ne pense pas qu'on aide beaucoup les enfants ainsi... Parlons de gâchis, les quelques boites de nourritures pour animaux font pâle figure dans ce domaine face aux tonnes de nourritures brulees et detruites pour suivre les quotas de la PAC...
Je me souviens avoir vu dans le metro une affiche representant un enfant africain dans un champs. "Tu mangeras quand tu seras competitif" disait l'affiche... Bien sur on eveille ici la petite larme en chacun. Competitif, le mot est lâche, et le liberalisme infame ecrase le pauvre enfant. Vous voulez rire - ou pleurer - il EST competitif! Il creve de faim car on interdit à son pays d'exporter vers des pays plus riches, qui pourraient pourtant profiter de son boeuf sans hormones ni farines animales...

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home