jeudi, décembre 20, 2007

Ube nouvelle voie

Au delà des polémiques engendrées par la découverte d'un locataire particulièrement privilégié, jouissant d'un appartement somptueux à un prix dérisoire, quelques petites remarques s'imposent.
Appartement, appartenance... Le haut fonctionnaire en cause et qui vient d'ailleurs d'être démissionné ( malheur à celui par qui le scandale arrive ! ) avait obtenu son appartement cadeau de Jacques Chirac. Chirac ? Vous vous souvenez ? Oui, celui-là, celui des notes de frais de bouche abracadabrantessques, des magouilles, des passe-droits, des comptes secrets, etc.
Mais le plus beau n'est pas là.
Ce qui m'a frappé c'est la voie choisie par le fonctionnaire locataire pour se défendre. Certes, il ne payait pas cher, certes, il sous-louait son appartement quand on lui attribuait un appartement de fonction ( au fait, le louait-il au prix qu'il payait ou faisait-il une bonne affaire ? Une enquête ne devrait-elle pas être ouverte pour lui réclamer la restitution du trop-perçu... Mais tout cela n'est rien. Le plus clair de la défense du dircag de la Boutin c'est : Je ne suis pas le premier... je ne suis pas le seul !
Une voie nouvelle s'ouvre pour tous les avocats de la défense, que leurs clients soient des hommes politiques, des violeurs, des assassins, des escrocs. Ils ne sont pas les premiers ! D'autres ont montré l'exemple. Donc, seule condamnation : on les démissionne.
Assassins, allez-y de bon cœur, vous n'êtes pas les seuls, donc vous serez absous.

Quelques jours auparavant, ledit fonctionnaire s'élevait avec indignation contre l'occupation honteuse de ces logements par des personnages qui n'avaient pas priorité pour y accéder.

Hypocrisie ? Manoeuvre ? Naïveté ?
Mais non ! Tout le monde le savait. Même notre nouveau chanoine honoraire.
Y aura-t-il une suite judiciaire ? J'en doute.
De toute façon, la ligne de défense est toute tracée : je ne suis pas le premier.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home