dimanche, septembre 13, 2009

Sauvons le sport.

Ce titre peut sembler provocateur venant d'un farouche opposant à cette forme d'activité physique qui ne profite qu'aux organisateurs de rencontres sportives, aux clubs, aux bâtisseurs de stades, aux annonceurs publicitaires, aux commentateurs télé, mais rarement aux sportifs.
Dans ma jeunesse, les courses se jugeaient au dixième de seconde, les longueurs et hauteurs au centimètre. Qu'arrivera-t-il quand, après avoir jugé au millième de seconde et au millimètre et instauré un dopage autorisé, on aura atteint les limites physiques de la race humaine? La réponse est évidente, on ne battra plus de records, ce qui est pourtant le but avoué ou non de toute rencontre et le public désertera les stades...
Au basket-ball, les poteaux sont respectivement hauts de 3 m 05 et 2 m 60. Depuis quand ? Depuis l'époque où la taille moyenne des humains était inférieure à ce qu'elle est aujourd'hui.
En 1900, les moyennes étaient de 1,66 pour les hommes, de 1,54 pour les femmes. A la fin du XX° siècle, cette moyenne a gagné 10 cm pour les deux sexes. Ces dix dernières années, elle aurait encore gagné 3 cm. De plus on sélectionne des joueurs de grande taille. Kenny George mesure 2,35. C'est dire qu'il lui suffit de lever le bras pour déposer gentiment le ballon dans le filet.
Comment sauver le sport- ? Je livre gracieusement à ceux que cela intéresse quelques pistes et solutions très intéressantes.
Au basket, mettons les filets à 3 m 50, et agrandissons les terrains. Même chose pour le football où les "cages" devront être plus larges et plus hautes, les terrains agrandis, les pénalités plus lourdes pour les gestes dangereux même ceux des supporters, le nombre d'arbitres multiplié.
On raccourcit les pistes d'élan pour les sauts, on crée le quadruple saut, on diminue la taille des perches, on augmente celle des haies, le 100 m se court sur 110 mètres, le 400 m sur 450, etc., on alourdit marteaux, poids, disques et javelots.
Bien sûr, d'ici que soient adoptées ces mesures dictées par mon immense sagesse, je ne serai plus là pour en vérifier la pertinence.
Mais je m'en moquerai complètement, tout autant que je m'en fiche aujourd'ui...

3 Comments:

At 02:12, Anonymous Archibald said...

Bien le bonjours messire,

tiens vous vous intéressez au basket-ball et autre sport?
Qui sait peut-être même qu'au fond vous êtes un as au basket!
Il faudrait essayer..
Alors troquer vos habits contre une bonne paire de basket et un short et un de ces jour allez traîner vos nouvelle baskets au stade et proposez aux jeunes du quartier de leurs donner une leçon de basket là ça va le faire!
Je vous assure vous avez même des chances de l'emporter...
Vous n'êtes pas convaincu?
Remarque ça pourrait tout de même faire au moins une pub intéressante
il y a déja l'idée il manquerait plus que les annonceurs!

 
At 13:43, Blogger Elle de Mai said...

Cher Jean-Claude,
si vos gaillardes suggestions sont retenues un jour, le sado-masochisme deviendra discipline olympique!!! Dans cette perspective, je propose non seulement que le 100 m soit couru sur 110 m, mais qui plus est avec des boulets aux pieds (le supplice vous semble-t-il suffisamment médiéval?)- Bien à vous, cher chroniqueur du futur!

 
At 04:51, Blogger Bertrand said...

Bon roman d'anticipation mais ce post oublie la mafia russe qui possede equipes et joueurs.
En 2020, il n'y aura plus d'enjeu.
Pas la peine de se doper: le mafieux demandera a son joueur -sous peine de recevoir une rafale de Kalachnikov- de laisser jouer et de perdre quand c'est utile pour le syndicat du crime (et pour biaiser les gains du Loto sportif).

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home