mercredi, janvier 06, 2010

Gouverner...

... c'est prévoir.
Avec un vent de panique suscité par le gouvernement au sujet de la grippe A(H1N1)l'achat de doses massives de vaccin s'avérait nécessaire. Mais voilà, on s'est aperçu qu'une seule dose suffisait et non deux. De plus, les gens rechignaient à se faire vacciner et beaucoup de sujets étaient déjà immunisés. Enfin, les modalités de la vaccination - envoi de lettres, lieux spécifiques, etc.- ont fait qu'on se retrouve avec un stock inutile de vaccins bien difficile à écouler.
Curieusement, je ne blâme pas l'excès de prudence qui a conduit à cette situation. Que n'aurait-on pas dit si la pandémie avait frappé selon les prévisions et qu'on se soit trouvé à court de vaccins. On va donc chercher des acheteurs dans le monde pour se débarrasser des surplus
en les bradant.
Seulement, voilà : peut-on prévoir que le virus ne va pas se réveiller brutalement ? Dans un mois, deux mois, que se passera-t-il si la grippe fait des ravages ? On n'aura plus de vaccins ! Rassurez-vous, la solution existe : il suffira de les racheter au plus haut cours aux pays qui nous les auront achetés.

1 Comments:

At 21:17, Anonymous Anonyme said...

Comme toujours, entièrement d'accord avec toi ;-)
Marc

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home