vendredi, juin 10, 2005

Création et re-création...

J'ai -j'avais- toujours eu un préjugé fâcheux contre les metteurs en scène. Je crois que c'est Roland Barthes qui comparaît leurs "trouvailles" aux crottes que font les petits chiens pour marquer un territoire qui n'est pas le leur. J'ai reçu, sur ma pièce"Samuel dans l'île", des compliments d'un comité de lecture de la fondation Beaumarchais. Compliments trop chaleureux. Non , je ne fais pas un accès de modestie, j'en suis incapable. J'ai commencé trop tôt sans doute à chercher un jeune comédien pour interpréter l'"autre" rôle.
Surprise : je ne connaissais pas ma pièce. je ne la reconnaissais pas. Je la lisais à haute voix et j'écoutais une réplique. Le texte écrit et lu n'a aucun rapport avec le texte dit. Ils n'ont pas la même fonction. Je découvrais un sens nouveau à mes phrases, mon partenaire donnait aux mots des intentions que je n'avais pas prévues. Je me trouvais soudain dans le rôle de création, de re-création, du metteur en scène.
Soit. Encore faut-il que ce dernier respecte les intentions premières de l'Auteur. J'ai assité à un Roméo et Juliette où Juliette, pensionnaire d'une maison close, se shootait à l'héro et où les vieux Capulet et Montaigu se battaient en duel à coups de polochon sur leur fauteuil roulant. En tout cas les jeunes défavorisés qui assistaient au spectacle garderont quand même le souvenir que ce Willy Shakespeare est un auteur drôlement marrant.
L'Auteur ? Mais que reste-t-il de l'Auteur au bout d'un certain temps ? Ma pièce, écrite il y a près de quatre ans a sa vie propre. Nous n'avons pas vieilli ensemble. Pas à la même vitesse . Elle a pris son autonomie. M'a-t-elle en partie oublié ? Ou est-ce moi qui en suis responsable ? Je me sens aujoud'hui incapable de la modifier ou de la ré-écrire. En revanche, j'ai de plus en plus envie de la jouer. Ont dit parfois abusivement que telle ou telle vedette a créé un rôle. Les auteurs et compositeurs de chansons connaissent bien ce problème. On attribue souvent musique et paroles à celui qui n'est que l'interprète. "Un chanson de X..."
En somme, si j'ai bien compris, tout le monde crée, la vedette, le metteur en scène, le costumier, le décorateur. L'Auteur n'est qu'un accessoire dont on use et abuse. Quoi qu'il en soit, oui, j'aimerais bien jouer le rôle de Samuel. Si le Metteur en scène m'agrée et si le Directeur du théâtre m'engage.

Il faudra que j'en parle à l'Auteur

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home