lundi, mars 26, 2007

TABAC ET NICOTINE

Ce n’est pas la même chose.

En effet si le tabac contient bien de la nicotine, l’acte de fumer change la donne. Le patch de nicotine diffuse bien le poison nous dit-on mais sans effet secondaire sur les artères ou le rythme cardiaque. Il ne faut donc pas confondre les accrocs au tabac fumé avec les accrocs à la nico.
(Non, Marc, je ne parle pas des accrocs au petit Nico)

Alors, une autre idée me vient après avoir vu dans une série américaine un match de base-ball.
Les joueurs, surtout les lanceurs (les pitchers), semblent toujours mâcher quelque chose. J’ai longtemps cru qu’il s’agissait de chewing-gum. On m’a détrompé : ils chiquent ! En principe, donc, ils ne risquent pas de cancer des bronches, du larynx ou des poumons. Je ne sais si leur langue et leurs gencives s’en tireront sans dommage. Du moins, les joueurs n’empoisonnent qu’eux-mêmes et je n’ai pas entendu parler de chiqueurs passifs.

Cela demande pourtant nuances et réflexion.

Ainsi, les chiqueurs trouvent bien leur ration de nicotine. Mais cette habitude en entraîne une autre : ils crachent. Déjà nos footballeurs ont développé cette sale manie héritée semble-t-il d’autres cultures. On peut craindre que leur salive soit désormais remplacée par cette boue noirâtre et peu ragoûtante. La pelouse verte des stades se transformera en pelage de dalmatiens. Les échanges verbaux entre adversaires se concluront par des jets de salive qui seront sanctionnés, comme il se doit, par un carton noir. Pour pouvoir imiter leurs aînés comme ils le font déjà les petits admirateurs des stars des stades apprendront à chiquer dès l’âge de douze ans.

Si les fumeurs repentis adoptent tous cet usage, nos trottoirs déjà souillés par les chiens deviendront encore moins praticables. Y aura-t-il une nouvelle loi anti-chique ? Dans les bars, cafés et restaurants on distinguera salle chiqueurs et salles non chiqueurs. Sur les tables les cendriers auront disparu, remplacés par des crachoirs. Sous les tables, au lieu des vieux chewing-gums collés, on trouvera de vieilles chiques. Les douanes seront sur les dents pour traquer les contrebandiers en chiques et on dressera des chiens renifleurs pour détecter les colis suspects. Les auteurs compositeurs feront des chansons à la gloire de la chique ou pour la dénoncer. On verra l’avènement d’un nouveau parti, Pipe, Chique et Tradition.

Enfin, nos belles compagnes qui se veulent avec raison les égales de l’homme revendiqueront haut et fort le droit d’avoir les dents et la langue noires, et l’haleine plus empuantie encore qu’avec le tabac.

Que de beaux jours en perspective !

Et on trouvera de bonnes âmes pour réclamer avec des sanglots le retour des fumeurs…

2 Comments:

At 01:56, Anonymous Gaelle said...

Je ne te dis pas merci la chique, t'as failli me faire casser ma pipe... ;-)

 
At 22:47, Anonymous Anonyme said...

lapidaire cette approche de la nicotine. Cette fois j'arrête de fumer et je me remets au solex à pédales surtout dans les côtes pour me refaire un souffle. Au carburant vert çà fera plus chic.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home