jeudi, avril 19, 2007

Défense des petites choses.

J’avais pris en blog la défense des motards. Le lendemain matin, dans l’avenue qui relie la porte de Châtillon au Petit Clamart, un motard roulait à plus de 100 sur une seule roue, moto cabrée. Sa prestation s’est déroulée sur deux cents mètres. Dans le même temps, une brave femme laissait crotter son toutou sur le trottoir, devant moi. Dans le même temps un cycliste m’interpellait grossièrement parce que, admirant les deux spectacles précités, je gênais sa progression sur le dit trottoir. Dans le même temps…

Curieusement, aucun de ces problèmes n’a été abordé pendant la campagne présidentielle. Bien, me dira-t-on, mais qu’est-ce que vos petits problèmes représentent devant les graves problèmes de la Nation ? Je vous accorde que j’ai un esprit mesquin, néanmoins je rétorque : De toute façon les dits graves problèmes ont été effleurés sans qu’aucune solution n’ait été envisagée sérieusement et on a oublié que les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Tiens, je vais créer le PPC, Parti des Petites Choses. Un rien poujadiste, non ?

J’ai entendu des commentaires attaquant Sharkozy assez bassement. L’adverbe est choisi avec soin, puisqu’on ironisait sur la petite taille du candidat. Encore une fois, je me lance à la défense de l’opprimé. La petite taille n’a jamais été un obstacle aux grandes carrières. Certes le petit Nico n’a pas la taille de son idole, Charles De Gaulle, et alors ?

Est-il besoin de rappeler que Napoléon, Hitler, Mussolini étaient petits Ça ne les a pas empêchés de laisser leur nom dans l’histoire? Bush n’est pas grand non plus.

J’ai encore trois jours pour me livrer à ce genre de plaisanteries assez vaseuses mais qui m’aident à commencer ma journée.

Passé ce délai, qui sait si je pourrai encore le faire !

13 Comments:

At 11:45, Anonymous Luiza from Warsow said...

Parti de Petites Choses ... A very good idea. Like we always tell in Poland "Jestem za." If I only could be one of Your electors...

 
At 13:41, Anonymous Marc said...

Il suffit que tu réunisses tes 500 signatures et pas besoin de campagne... Je vote pour toi et le Parti des Petites Choses. Un slogan ? Votez Hailleurs !

 
At 01:41, Anonymous Gaelle said...

Et on en revient à l'idée de l'urne électorale...
A faire peut-être?
...
Tant qu'il est encore temps!

 
At 01:41, Anonymous Gaelle said...

Et on en revient à l'idée de l'urne électorale...
A faire peut-être?
...
Tant qu'il est encore temps!

 
At 11:17, Anonymous Marc said...

Oui 500 signatures arrivent Hailleurs !
Je me demande d'ailleurs si Schivardi ne vient pas d'Hailleurs...

 
At 12:42, Anonymous Gaelle said...

Ah oui... C'est peut-être la seule explication rationnelle qu'on peut trouver pour expliquer ses propos étranges et incohérents...
"Le Schivardi". A creuser...

 
At 14:08, Anonymous Marc Karl said...

Le candidat venu d'Hailleurs !
Je suis sûr que le Parti des Travailleurs peut nous financer !
CNC + PT = La classe !

 
At 15:17, Anonymous gaelle said...

:-)

 
At 11:21, Anonymous Dom said...

Vive le part nous !

 
At 18:14, Anonymous Anonyme said...

mefiez vous des grands qui votent petit. Au bas mot, ça aurait fait l'affaire de notre regretté Devos, qui les aurait encore mis sens dessus dessous. Il vaut mieux voter gros pour éviter les vaches maigres, mais encore faudrait il avoir le choix.

 
At 21:03, Blogger Arthur B. said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

 
At 21:04, Anonymous tutur said...

Une note sombre pour rappeler que le point clef du programme de Mussolini était le corporativismo, c'est a dire un grand debat participatif entre les entreprises, les salaries, le peuple etc pour décider de la conduite de l'économie. Aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, les lecons de l'histoire sont oubliées et ce pilier du fascisme est une proposition phare d'un programme aux élections présidentielles. Jeu: trouver lequel.

 
At 21:22, Anonymous Anonyme said...

...Petit Clamart ? Moto sur une roue sur 200 mètres ? Si ça avait été une DS citoên sur une ou deux roues en wheeling ça aurait pu être De Gaulle. Mais là, même avec un flash, y a pas photo ; c'est pas De Gaulle ! Mais alors c'est qui ? Déjà dans le coin du Petit Clamart c'est risqué, mais alors sur une roue faut être fou. C'est un truc à vous faire perdre de la tête d'un Etat. Non, ce n'était surement pas Sarko. Vous êtes sur que ce n'était pas une femme genre audacieuse ?

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home