samedi, mars 29, 2008

bar des Artistes

Un endroit improbable comme il en existe encore quelques uns dans Paris. Un couloir étroit que rétrécit un peu plus le bar derrière lequel officie Élisabeth dont le quart de sang vietnamien ne se voit presque pas.- Vingt personnes et la salle est pleine. Luxe inattendu, un petit piano droit assez juste. Le plafond est bas. Il y a quelques mois, le tabac aurait rendu l'air irrespirable
C'est l'ami Antoine Larcher qui chante au piano avant d'empoigner son saxo. Chansons drôles ou piquantes, jolie voix, rythme... J'apprécie en particulier sa chanson sur les Bourgeoises mais il joue si bien du piano que je suis un peu jaloux. Il ne jouera pas d'accordéon ce soir-là; la salle est sans doute trop étroite pour que se déploient les soufflets.
Les clients semblent des habitués et le spectacle terminé, Élisabeth chante des rengaines populaires avec une voix de diva enrouée. Christophe prend sa guitare pour accompagner le saxo d'Antoine. Je me permets quatre chansons qui semblent plaire et me fais de nouveaux amis.

Pourquoi ce blog ?
Parce que, soudain, j'ai une lueur d'espoir.
C'est un petit moment privilégié que j'ai vécu hier soir; un moment de culture populaire sans flonflons, sans médiatisation outrancière, à bonne franquette. Un peu anar, peut-être ce qui n'est pas pour me déplaire...
Je m'étais un peu perdu en remontant l'avenue du Maine. En passant devant l'Hôtel de Police, une factionnaire m'a gentiment indiqué la rue Raymond Losserand. De façon fort courtoise, ma foi. Le renseignement était erroné mais seule compte l'intention. Ce petit Bar des Artistes qui, je crois, fonctionne surtout en fin de semaine n'est certes pas le seul de son genre.
J'espère en découvrir d'autres.
Grâce à vous ?

1 Comments:

At 13:26, Anonymous Anonyme said...

Bon... On y va quand ?
Marc

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home