lundi, février 18, 2008

Indépendance

Le Kossovo proclame son indépendance. Je l'avais devancé en proclamant la mienne. Bientôt suivront les déclarations d'indépendance d'autres communautés.
Les Bretons ne laisseront pas passer une si belle occasion. Pas plus que les Basques, les Auvergnats les Jurassiens, les Alsaciens, les Chtimis, les Altiséquanais, les Berrichons, les Solognots, etc. Il suffira ensuite de les fédérer et d'appeler ça, pourquoi pas, la république française.
L'histoire est un perpétuel recommencement.
En ce qui concerne la Bretagne, il ne faut pourtant pas oublier qu'elle serait en droit de rappeler que les traités d'union ont été bafoués et que la Royauté d'abord, et la Révolution ensuite, n'ont pas respecté les engagements pris. Mais la Nation bretonne existe bel et bien, stricto sensu, si on s'en tient au sens exact du mot Nation qu'il ne faut pas confondre avec État.
Jetez-vous sur les dictionnaires, chers lecteurs et constatez que j'ai raison.

Autre chose. Je vous alerte depuis deux blogs, la bête se réveille. Un spectateur abreuve un joueur de football d'injures racistes. Bilan, on punit le joueur. Continuons ainsi et, bientôt, on va interdire, non les spectateurs, mais le sport lui-même.
Je ne m'en plaindrai d'ailleurs pas quand on appelle sport ce qui n'est qu'un jeu et un jeu d'argent où tous les moyens sont bons pour emplir les caisses des clubs, depuis le dopage jusqu'aux trucages.

Bon, je vais un peu loin. Mais je suis révolté quand on prétend appeler sport la tauromachie, cette boucherie ludique, et la boxe, cet assassinat légal. Qu'on le veuille ou non, le K O est bel et bien un stade du coma. Coma léger... dont, quelquefois, on ne sort pas . Encore là, le fric est roi. Les combats de coqs, les combats de chiens restent interdits. Au nom de la S P A .
Existera-t-il une S P H ?
Quel ministre des sports aura le courage de s'attaquer à la boxe et à la tauromachie ? Ne cherchez pas, aucun. Au contraire, on choisira ce ministre dans les milieux que je dénonce. On verra sans doute un jour refleurir les jeux du cirque.
Je ne vais pas me faire que des amis avec ces déclarations. Mais je me rattraperai en chansons les 14, 15 et 16 mars à l'académie Oscar Sisto. Vous avez apprécié, j'espère, la subtilité de cet enchainement.
A bientôt, donc.

ps : en cliquant en haut de ce blog vous avez un aperçu sonore de ce qui vous attend au 77 rue de Montreuil

1 Comments:

At 09:40, Anonymous Bruno said...

Entièrement d'accord avec toi sur tout, sauf sur un point de détail : je ne mettrais pas sur le même plan la tauromachie et la boxe. Dans le premier cas le taureau n'a pas demandé à se faire torturer pour satisfaire les bas instincts du public. Les boxeurs, eux, sont 2 adultes consentants qui ont choisi d'être là. C'est toute la différence...
Après, évidemment je n'aime pas non plus le spectacle de 2 personnes (même consentantes)qui se tapent dessus.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home