mercredi, février 06, 2008

Silence, on blogue.

Oui, ce blog est bien silencieux. Non qu'il n'ait plus rien à dire, au contraire. mais je ne veux pas hurler avec les loups ou bêler avec les moutons. Le mariage des uns ou des autres, amplement médiatisé, sera un jour suivi d'un divorce ou d'une séparation qui ne le seront pas moins. Bien. On vote aux USA. Well ! La situation de crise mondiale devient si catastrophique qu'on en parle le moins possible et que les journaux préfèrent titrer sur le Tchad, les procès enfin en Cour pour de vieilles affaires, les futures municipales, la descente dans les sondages du Petit Père du People et la couleur du maillot des Bleus qui deviennent des Rouges.
Pas de quoi bloguer.
Même pas sur la langue française elle aussi en situation catastrophique.
Tiens, j'ai évoqué le sport; ça tombe bien. je me pose depuis quelques jours des questions sur la signification de phrases comme : "Le pilote a signé le deuxième meilleur temps". Tout d'abord, signe-t-on un temps ? Ensuite, le meilleur, c'est le meilleur. Le second temps est le second. Il ne sert à rien de dire le second meilleur. De plus, c'est aussi idiot que les exagérations langagières des commentateurs à l'issue des matches. On ne bat plus un adversaire, on l'asphyxie, on le corrige, on l'anéantit, on le... Lisez, écoutez vous même. La poésie sportive n'est pas avare de superlatifs, comme si la simple annonce du résultat ne parlait pas d'elle-même.
Mais, quoi, il faut bien gagner sa vie...

Ce n'est pas en participant aux courts métrages qu'un comédien peut gagner la sienne, les prestations étant toujours gratuites. Je le fais souvent, mais quel plaisir. Des jeunes, des idées, peu de fric, mais de l'invention. Des bouffes conviviales. Des rencontres avec de vieux comédiens toujours d'attaque, même à plus de quatre-vingt dix ans et à près de cent deux, ou de jeunes comédiens prometteurs.

Il me reste aussi le plaisir de chanter dans de petits galas ; le prochain à l'académie Oscar Sisto, 77 rue de Montreuil, le 14,15, 16 mars. Vous l'aviez déjà noté ? Bravo. Les deux extraits en haut de ce blog ( il suffit de cliquer) vous avertiront de ce qui vous attend.

Je termine par un appel urgent. J'ai trois pièces remarquables ( si, si !) qui dorment dans mon ordinateur et qui attendent qu'un directeur de théâtre intelligent se décide à les lire. Faites jouer vos relations, la Maffia, la police, les partis politiques, les banques en faillite, les anciens dirigeants mis en examen, les vedettes à court de contrat, et contactez-moi vite.
S'il le faut, je me déplace. Une création en Belgique, pourquoi pas ?
Comme on dit et écrit dans les polars ou les westerns :
Have talent, will travel...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home