mardi, avril 29, 2008

CH'TIS

Il y avait un tel consensus autour du film de Dany Boone que je me refusais à céder à la pression médiatique. attitude stupide, mais... Bref, j'ai vu le film hier soir.
Ce n'est pas un grand film, c'est autre chose, peut-être mieux. Un film qui déborde de sympathie et qui met en valeur une qualité presque disparue de nos jours : la gentillesse, souvent considérée comme une tare. Il est vrai qu'aujourd'hui, sur scène ou à la télé, l'insulte, la goujaterie, la méchanceté sont les valeurs les plus sures. Les grossièretés passent pour des mots d'esprit, l'injure remplace l'analyse.
Autre bon point pour les Ch'tis, il nous repose des films méridionaux, les seuls qui semblaient avoir droit de cité. La Provence et surtout Marseille étaient devenues le symbole des films à la française. Comme si cela ne suffisait pas s'y ajoutaient depuis peu des films... méditerranéens.
Merci Dany Boone. Moi même fils de la province, Solognot, je me suis réjoui de voir et d'entendre ce film. Pourquoi avoir parlé de la Grande Vadrouille, pourquoi avoir cherché des comparaisons ? Ce film
simple, chaleureux, amoureux, humain et drôle, bien interprété, est digne de tous les éloges.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home