dimanche, juillet 13, 2008

Burka... de conscience

On dirait un titre du Canard Enchaîné ! peut-être le volatile va-t-il s'en servir, tellement c'est évident.
Ainsi une Marocaine s'est vu refuser la naturalisation française car trop religieuse. je suis pris entre mon sens de l'égalité démocratique et mon amour de la laïcité.
Il est vrai que l'égalité des sexes et le respect de la femme sont bafouées par l'obligation de porter la gurka imposée par certains maris.
Alors, en fin de compte, je serais plutôt d'accord avec cette décision administrative si...
Si on l'appliquait vraiment et partout.
J'espère que le port de la soutane des prêtres intégristes sera bientôt sanctionné par les tribunaux car trop ostensible pour n'être pas une provocation.
Je me souviens d'un petit évènement qui agita quelque temps les média. La Mère Spérieure d'un couvent refusait de quitter son voile pour la photo de sa carte d'identité. Or le règlement est formel, la tête doit être nue. La règle monastique d'une religieuse catholique devait-elle l'emporter sur la Loi ? La religieuse reçut un appui venu d'en-haut, je ne parle pas du Ciel, mais de l'Élysée. Mme Chirac s'entremit pour permettre à la Supérieure de déroger à la loi républicaine (et laïque) se faisant ainsi complice d'un délit.
Je ne crois pas me souvenir qu'elle fut poursuivie. Qu'on ne me dise pas que Dame Bernadette agissait à titre privé et que l'Élysée n'avait rien à voir dans cette histoire. Une première dame a un devoir de réserve.

1 Comments:

At 23:42, Anonymous Anonyme said...

Hello Jean-Claude,

Je me permets une remarque: ne s'agit-il pas plutôt de la Burqa?
Il me semble que la Ghurka est un poignard, mais peut-être me trompe-je...
Bises
Gaelle

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home