mardi, mai 13, 2008

TESTS

Le gouvernement réfléchit ( mais si, mais si !) à la possibilité d'installer sur les voitures des alcootests ( je préfère ça à éthylotest dont j'ignore l'orthographe) reliés au démarreur.
Bien !
Un buraliste ne peut vendre de cigarettes à un enfant.
Bien !
Mais que fait le gamin déjà toxico ? Il demande à un adulte accro de la nicotine, un survivant de la clope, d'aller lui acheter son paquet de poison.
Tu as bu et ta voiture ne peut pas démarrer because le gadget installé par le constructeur. Alors tu demandes à un de tes passagers, un gosse de préférence ( quoique...), de souffler à ta place. La voiture démarre et tu prends le volant, bourré comme un oeuf.
Au fait, pourquoi ne pas installer des... nicotests ?
Interdiction du tabac au volant.
Mon père, gros fumeur, a eu trois accidents de voiture dus au tabac.
1 - Il lâche le volant pour allumer sa "Boyard papier maïs". A l'époque, il n'y a pas d'allume-cigare au tableau de bord. Résultat, un fossé.
2 - Il baisse la vitre pour jeter son mégot, la cendre lui revient dans les yeux... Résultat, un platane.
3 - La cendre chaude tombe sur sa chemise qui commence à brûler. Il lâche le volant pour frapper sur sa chemise. Résultat, un mur.
On pourrait plaider les torts partagés, le fossé, le platane et le mur n'auraient pas du se trouver là. De plus mon père conduisait trop vite. Un journal local l'avait ainsi défini : Cent kilos, cent à l'heure, cent cigarettes par jour...Vous vous rendez compte ? Cinq paquets de clopes quotidiens ? De la folie. Moi, je n'ai jamais dépassé quatre.
Enfin, la fumée dans cet espace clos risque de priver le conducteur d'une bonne bouffée d'oxygène, causant ainsi des somnolences.
Donc, supprimons l'alcool et le tabac au volant; pendant qu'on y est, supprimons la radio qui risque de distraire le conducteur. Supprimons aussi le GPS...
Allons, pas de demi mesures : supprimons la voiture.

4 Comments:

At 18:49, Blogger BiographeAide-Memoire said...

Il y a dix ans, ravie, allégée, j'ai abandonné lâchement ma vieille Austin, sans l'ombre d'un remord. Comme on se délesterait d'un ancien amour, cacochyme et envahissant, bien trop usé.
Déçue, elle m'a regardé partir sans me retourner. Je n'ai jamais plus pensé à elle. Dieu que les femmes sont infidèles.
Et au début de ce week-end je vous ai envoyé un message au sujet de votre savoureux texte sur mai 68 qui titrait "Célébration" et que j'avais trouvé, je ne sais comment, à ce lien: http://jcderet.blogspot.com/2008/02/clbration.html
Mais soudain, je m'interroge, m'avez-vous aperçue aussi bien que je vous ai trouvé ? Peu familière de ce blog-ci, tout neuf pour moi, j'ai peut-être mal orienté ma souris. Donc j'ai choisi de vous véhiculer un autre clin d'oeil, tout de même.

 
At 09:52, Anonymous Bruno said...

Et pourquoi ne pas installer des detecteurs de fumée dans les cafés?la loi anti tabac n'étant toujours pas appliquée,tout au moins dans ma bonne ville de Montoire (Loir et Cher) où les usagers continuent à fumer sous le regard bienveillant du policier municipal,on pourrait imaginer que ces detecteurs de fumée disais je déclenchent par des jets d'eau appropriés l'extinction des cigarettes des contrevenants.En atendant ce jour je continue à prendre mon café dans l'espace non-fumeur,le patron ayant eu la bonne idée de ne pas le supprimer..

 
At 00:36, Anonymous Gary said...

En tout les cas ce qui est sûr c'est que la clope cela n'est plus à la mode!

 
At 10:49, Anonymous Anonyme said...

C'est vrai le gouvernement réfléchit mais sans doute pas assez!
Plus sérieusement pour sensibiliser d'avantages les jeunes aux dangers de la clope ils devraient même après les campagnes d'informations pourquoi pas leurs distribuer dans les écoles des cigarettes en chocolat!Grotesque, pas forcément..
En tout les cas ça ferait plaisir au enfants

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home