samedi, avril 02, 2011

Démocratie et liberté

Le monde bouge en Afrique du Nord... Et les amoureux de la démocratie applaudissent les efforts des peuples pour retrouver un semblant de liberté et une ombre de démocratie. Tour à tour le Tunisie, l' Égypte, l 'Iran enflamment. les rebelles gagnent ou perdent du terrain et tous ou presque dans l'hexagone espèrent leur victoire... Portant, n'y aurait-il pas une erreur au départ. Ces peuples sont différents, leurs motivations ne sont pas identiques. L'Iran, notamment, m'inquiète. Quand je vois militaires de haut rang et dignitaire du régime touner casaque, je crains que les rebelles ne se retrouvent simplement sous la coupe d'un nouveau chef. Khadafi parti, la place reste bonne à prendre et quelque Brutus se sentira prêt à assumer le rôle de tyran. L'enthousiasme des spectateurs que nous sommes pour ces événements doit sans doute trouver sa justification dans le acétabulaire de ces soulèvements populaires; on se figure retrouver les émotions de mai 68 dans ces guerres civiles qui n'ont aucun rapport avec nos propre combats et, qui plus est, n'ont aucun rapport entre elles. Ce mot de démocratie crié surs les champs de bataille ne recouvrent pas forcément la même réalité. A la télévision, un reportage montrait une manifestation tunisienne après la fuite de Ben Ali. La foule criait :"Nous soomes libres !"
Au premier une femme criait le même slogan.
Elle portai un long niqab noir...

1 Comments:

At 15:49, Anonymous asparagus lady said...

je pense que vous avez tout compris...

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home