samedi, octobre 07, 2006

Retour

Quoi ? Deux semaines sans blog ? Ben oui, voyage à Nouiorque. Et retour.
Une semaine passée là-bas et il faut revenir au moment où je commençais à m'habituer à marcher sur les trottoirs sans avoir à scruter le sol. J'ai vu des propriétaires aussi sympas que leurs chiens ou craignant une amende (La peur serait-elle le commencement ds civisme ?) ramasser soigneusement les souvenirs laissés par leurs chers toutous. Le lendemain de mon retour, un propriétaire a laissé son chien se soulager devant la porte de mon immeuble. Il est vrai qu'il habite deux rues plus loin et qu'il respecte son environnement : loin de lui la pensée d'autoriser son chien a souiller sa propre rue.
Je commençais aussi à m'habituer à prendre des repas sans être incommodé par la fumée des tables voisines. Et ce matin, bing ! La loi anti-tabac ! Mais tellement modifiée qu'elle ne modifiera rien. Ne seront pas soumis à cette loi les cafés-tabac (admettons), les discothèques (Je n'y mets pas les pieds) et... les restaurants !
Là, je suis sidéré. C'est le lieu où l'interdiction de fumer aurait dû être appliquée en premier et
depuis longtemps. Au printemps, j'étais en Italie où le règle est respectée à la lettre. A New York également. M'élevant un jour contre le tabac au restaurant, j'ai reçu d'un correspondant une critique de ma position. Il ou elle défendait son droit de fumer au nom de la liberté individuelle. Soit. Mais pourquoi m'imposer à moi, vieil homme et cardiaque, une fumée qui me dérange. N'ai-je pas droit à ma liberté ?
Il va falloir continuer pendant des mois à prendre des hors-d'oeuvres assaisonnés à la pipe et des glaces vanille-cigare. Mais on annonce que la loi sera étendue aux restaurants. Bravo. Mais quand ? En 2008. Pourquoi cette date ? Y aurait-il quelque chose en 2007 justifiant ce retard ? Quelques groupes de pression, des électeurs à ménager ? Je ne peux pas le croire ! La santé ne serait plus qu'un atout politicien ? Pourquoi ne pas faire un référendum ? Parce que le résultat est couru d'avance. Allez, continuons à fumer. Le trou de la Sécurité sociale ne demande qu'à s'approfondir. On continue cependant à faire des campagnes pour la prévention du cancer. N'y aurait-il pas là quelque hypocrisie?

1 Comments:

At 11:25, Anonymous Marc said...

Le passé a de l’avenir ?

Le 8e amendement de la Constitution américaine, établissant la prohibition du tabac entre en application. La loi sera renforcée par le "Volstead Act" qui interdit la vente de tabac y compris dans les restaurants et les bars. Un commerce parallèle de vente et de fabrication de tabac va alors fleurir.

Grâce au 21e amendement de la constitution des Etats-Unis, la prohibition du tabac est abolie aux Etats-Unis.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home