samedi, juin 18, 2005

Le blog prend des vacances

Deux semaines de silence pour mes blogs, c'est peu. Two silent-blogs... Vont se réjouir ceux qui n'aiment pas mes blogs. Encore faut-il mettre un dièze à cette remarque. On met toujours des bémols pour faire baisser le ton, je mets donc un dièze pour le hausser. S'ils détextent mes blogs (lapsus voulu) c'est qu'ils les lisent. Je ne leur en demande pas plus. En revanche vont se désoler ceux qui les aiment, même s'ils ne les commentent pas, ce que j'attends d'eux. Qu'ils sèchent leurs larmes, je continuerai à les écrire, les enverrai si je trouve un cyber café où je vais, l'île d'Oléron. Arthur demande si c'est encore une île quand on peut y accéder par un pont. Tant qu'il y a de l'eau autour, pour moi, ça reste une île. Et il y a combien de ponts menant à l'île de la Cité ou en repartant. Ah bon, ce sont les mêmes ? Et l'Île de France ? Là, tu mélanges tout. Je pourrai aussi bloguer mes réserves au retour enrajoutant un ancien à chaque nouveau. Deux pour le prix d'un. On solde.
A propos d'île, je rentre de la Charité sur Loire, jolie ville médiévale formée de deux îles sur la Loire, le plus beau fleuve de France. Festival du Mot. Le premier du genre. Assez réussi pour un début. Au début était le Verbe. De petites erreurs, bien sûr. Cannes ne s'est pas fait en une fois. La rue principale déroulant la plus longue phrase de la littérature peinte sur le sol. De Proust, évidemment. La Charité est bien choisie pour cette manifestation avec 17 librairies pour 5000 habitants. J'espère y participer une autre année avec mon One man show. Festival des Words. Chouette, la Charité sur Loire. Abbaye, vieilles maisons, vieux monuments colonisés par les hirondelles, rues pavées. Accueil gracieux des ligéro-caritois ( j'ai trouvé ça tout seul, ça existe peut-être déjà) du bon vin... J'en reparlerai certainement. Ce serait bien d'y créer un autre festival. le Festival de la Femme. Que des femmes au programme, écrivains, poètes, héroïnes, meurtrières ( normal dans une ville médiévale), savantes, sportives, etc. Et on rebaptiserait la ville : la Parité sur Loire.
A bientôt, j'espère. J'attends vos réactions et commentaires. Soyez sincères. Je n'aime pas les commenteurs.

1 Comments:

At 18:41, Blogger gdumas said...

Salut Jean Claude,
j'aimerais bien avoir de tes nouvelles, en attendant je lis tes humeurs...toujours la forme , c'est super!!!
J'aimerais bien avoir ton adresse perso, si tu le veux bien...

take care
gilbert dumas

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home