vendredi, décembre 23, 2005

amalgame... et libre accès.

On en parle beaucoup et on appelle ça un débat sur le "Libre accès à la Culture ". Et il y a là un amalgame pas tout à fait innocent. En accolant le mot CULTURE à l'adjectif LIBRE on met en valeur deux fondements de notre société. La Liberté qui apparaît en premier aux frontons des mairies et des écoles, et la Culture. La Culture devient donc un élément essentiel de la Liberté. C. Q. F. D. Liberté, que de crimes on commet en ton nom ! Et que de détournements. Le Droit d'Auteur est remis en question au nom de la Liberté. Le tour est joué.
La liberté de quoi, au fait ? De lire tout roman de votre choix, d'entendre toute musique qu'il vous plaira, d'assister à tout spectacle de théâtre, de visionner tout film à votre goût ? Soit ! Mais que devient celui qui a écrit ces pages, qui a composé ces notes , imaginé ces pièces, etc ? Il n'a souvent que ces revenus d'auteur, ces fameux Droits, pour vivre ou survivre.
Allons, soyons généreux. Supprimons les, ces Droits "abusifs" et laissons le libre accès à la culture.
Organisons en contrepartie le Libre accès des Auteurs aux transports ferroviaires ou aériens, à la franchise postale, à la boucherie du coin, à la boulangerie au bas de la rue... Ainsi qu' à la plus proche cave vinicole.
A la bonne vôtre.

Cela dit, si vous souscrivez à ces remarques, rien ne vous empêche de faire un acte citoyen, comme on dit, en allant soutenir un jeune auteur de 84 ans et sa pièce " Samuel dans l'Île" au Théâtre le Funambule, du mardi au samedi à 21 heures. Il s'agitdans cette comédie dramatique d'un Libre accès à l'Amitié.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home