jeudi, décembre 08, 2005

Beauté et Histoire N° 2

Il semble que mon N° 1 n'ait poas paru. A-t-il été censuré. A tout hasard, je le renvoie. Tant pis pour ceux qui l'ont déjà lu. On se se lasse pas de la bonne littérature.
Une nouvelle miss France est élue. Elle est belle, mais... elle porte un nom qui semble indiquer une origine juive. Et les ligues antisémites, les groupuscules se déchaînent : une youpine représenterait la France ? Ne vous étonnez pas, depuis des siècles, rien n'a évolué. Au moment où on cherche à revisiter l'histoire coloniale de la France, il serait bon de revisiter l'Histoire tout court, mais pour mettre en lumière les dérives acceptées de longue date. Qui se souvient que Louis IX ( dit saintLouis) imposa aux Juifs le port d'une rouelle jaune, ancêtre de l'étoile jaune imposée sous l'occupation. Par qui, au fait ? Je crains que ce ne soit par la France de Pétain, une France acceptée alors par des millions de nos concitoyens. La rouelle jaune fut-elle une des raisons de la sanctification de Louis IX ? Joinville rapporte que le Louis en question déclarait que la seule façon de discuter avec un Juif était de lui passer une épée à travers le corps. Plus tard, Jean le Bon obligera toujours les Juifs à porter cette marque mais, en plus, ils devront payer un impôt sur la rouelle. Puis lui ou un de ses successeurs décida de doubler la mise : une rouelle sur la potrine, un rouelle sur le dos, donc, double imposition.
Pour en finir avec cette histoire revisitée, je me rappelle avoir lu dans un magazine traitant de l'Histoire un récit racontant avec émotion comment avait été choisi le premier Soldat Inconnu. Très jolie description du jeune conscrit timide passant,un petit bouquet de fleurs tricolores à la main, devant une dizaine de cercueils contenant les restes d'anonymes tués au combat, puis déposant son bouquet au hasard. L'auteur nous a précisé la façon dont furent choisis ces cadavres reconnus par les lambeaux de leur uniforme. On écarta quelques ossements étroitement mêlés quand un Français et un Allemand s'entretuèrent.
Mais on écarta aussi deux cercueils qu'on ne jugea sans doute pas dignes de reposer sous l'Arc de Triomphe : ils contenaient les restes de tirailleurs sénégalais, morts pour la France.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home