lundi, janvier 16, 2006

Vertige...

...présidentiel. Une femme élue en amérique latino-machiste, quel bonheur. Du coup, Ségolène va voir remonter encore plus sa cote. Au grand déplaisir de ces messieurs pour qui la politique était une chasse gardée. Et les candidatures à la candidature vont se multiplier. Si bien qu'on en arrivera sans doute un jour à voir autant de candidats que d'électeurs. Les panneaux électoraux s'aligneront jusqu'à l'infini. Au dépouillement, chacun des candidats bénéficiera d'UNE voix, la sienne. Personne ne se désistant au second tour - et, d'ailleurs, qui aura droit d'y accédér ? - on se retrouvera dans le cas de figure du premier tour.
Nouveau slogan : Un candidat, une voix.
J'ai connu un restaurateur obèse qui affichait sa photo au seuil de son établissement avec cette devise : " Je mange chez moi ! " Les politiciens feront campagne sur le thème : " Je vote pour moi". On pourra aussi considérer que tous les candidats sont élus puisqu'ils auront tous eu le même nombre de voix : UNE. Ce sera enfin la vraie démocratie.Mais, diront certain, le pays sera ingouvernable.

Ah ?

1 Comments:

At 13:14, Anonymous bruno said...

Machiste l'amérique du sud? pas tant que ça finalement,si on pense au nombre important d'hommes qui ont voté pour Mme Bachelet...

Entendu à la radio cette reflexion d'une femme politique dont j'ai oublié le nom:"pour qu'une femme réussisse,il faut qu'elle en fasse 2 fois plus qu'un homme.Dieu merci ,ce n'est pas très difficile"

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home