lundi, juin 27, 2005

censure et ascenseur

Verdure et sable. Il paraît que le Cap ferret, vu d'avion, est une immense plage verte bordée de sable. Les arbres cachent le toit des villas. On a, dit-on, la même vue du haut du phare. Je ne me risquerai pas à escalader je ne sais combien de marches pour le vérifier. Pas d'ascenseur ! A ce propos, le nouveau maître de l'Iran veut séparer hommes et femmes dans les ascenseurs. Au nom de la Foi. Pourquoi des demi-mesures? Réservons les ascenseurs aux hommes, les femmes monteront à pied . C'est bon pour les chevilles et les mollets ( et les mollahs ? ), donc pour le coeur. Prévention des risques cardiaques.
Sur la plage, un bambin écoute le bruit de la mer en collant une coquille d'huitre sur son oreille. On lui a dit que c'était un moyen d'écouter la mer. Il l'entendrait mieux en retirant la coquiille. Il n'y a que la foi qui sauve. A condition qu'elle ne s'applique pas aux ascenseurs.

1 Comments:

At 19:11, Anonymous farzi said...

thank you so much for paying attention on the issues in Iran.Iran-my homeland- is deased with a contageous illness called religious fenatisism.the people dont want this regime but we have to be given the opportunity to change iran democratically though our popular and very active resistance.I just wish more people would payattention to this world menace. Thank you

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home