samedi, janvier 21, 2006

Femmes, femmes, femmes...

Bon, je n'ai pas encore tout dit sur ce sujet, même si on n'a pas toujours compris mon discours. Il n'y a rien de machiste dans mes opinions, ni d'hyper-féministe. Même si ma position ne fait pas, hélas!, l'unanimité, je persiste à croire que la femme est un être humain. Capable du meilleur comme du pire. Qu'y aurait-il d'étonnant que les femmes de droite votent pour Michèle Bachelet et que les hommes de gauche votent contre ? Quoi ? On ferait son choix d'après une silhouette, un regard, un visage quand il s'agit d'une femme ? Mais quels sont les critères qui font voter pour une homme ? Un timbre de voix, une attitude à la tribune, un savoir-faire de bateleur, une aura médiatique. Ainsi qu'une silhouette, un regard, un visage, une forme de chapeau. Accessoirement, un programme qu'on ne suivra pas.
J'ai entendu il y a quelques jours à la radio une nouvelle assez consternante : une loi va être décrétée imposant la parité de salaire entre hommes et femmes, ces dernières étant en moyenne payée trente pour cent de moins que les hommes. Consternant parce qu'il faut une loi pour ce qui paraît une évidence. A travail égal, salaire égal. On a conseillé aux demandeurs d'emploi d'éviter tout ce qui risquerait d'être discrimintaire dans leur recherche comme le prénom ou le nom, le lieu de naissance, etc. Il va falloir conseiller aux femmes de revoir leurs C. V.
Se contenter d'une initiale de leur prénom, éviter les participes passés qui s'accordent. Ne pas dire : je suis néE le... mais : Date de naissance, le...
Les formulaires officiels fourmillent d'éléments discriminatoires qu'il faudrait combattre. Que signifient par exemple ces questionnaires type : Monsieur, madame, mademoiselle... Comment pourra répondre la jeune mère célibataire qui après avoir répondu "mademoiselle" se verra demander : Nombre d'enfants ? Je crois d'ailleurs que cette distinction entre madame et mademoiselle n'a aucune valeur légale. Elle en aurait d'autant moins si l'appartenance à un sexe était bannie des formulaires. Je n'irai pas jusqu'à conseiller aux femmes de se coller de fausses moustaches si l'employeur exige une photo, mais de quel droit le fait-il ? Quel rapport peut-il y avoir entre la photogénie et la qualification professionnelle ? Argument de l'avocat du diable : si l'employé(e) est en contact avec le public, un visage avenant sera un atout. Même si il ( elle ) est nul ( nulle ) ?
Pourtant quand on choisit de voter pour tel ou tel candidat(e) on obéit à de subtils critères qui ne sont pas toujours politiques.
Finalement, je ne sais pas où j'en suis. Et en bon macho, je voterai pour une femme dès que l'occasion se présentera, même si elle est de droite. Elle ne pourra pas faire pire qu'un homme. Même s'il est de gauche.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home